EnerBIOflex

Echange avec Julien, co-fondateur de EnerBIOflex :

Julien évoque avec nous l’activité de son entreprise, EnerBioflex, spécialiste énergétique pour le monde agricole, créée avec un ami d’enfance.

Bonjour Julien, pourriez-vous présenter votre entreprise EnerBioFlex ?

EnerBioFlex est un spécialiste énergétique pour le monde agricole. Notre but est d’accompagner les agriculteurs qui souhaitent réduire leur facture énergétique et/ou produire de l’énergie renouvelable afin de remplacer les modes de production traditionnels.

Quand nous travaillons chez un agriculteur, nous regardons à la fois la facture énergétique, c’est à dire le coût du kWh, et également la partie appel de puissance (quelle puissance est nécessaire pour faire fonctionner l’ensemble des équipements agricoles). Nous étudions les façons pour les agriculteurs de moins consommer et de produire suffisamment d’énergie pour que l’ensemble de équipements fonctionnent. Nous prenons en compte toutes les sources d’énergie hors-carburant (la consommation en carburant des machines agricoles reste plutôt aujourd’hui à la main des tractoristes).

Avec quel type d’agriculteurs travaillez-vous ?

Nous travaillons principalement avec les producteurs de fruits et légumes, ainsi que les éleveurs. Nous ciblons les exploitations qui ont besoin de chauffer ou de ventiler, ou bien qui utilisent un processus industriel comme le pompage.

Les agriculteurs avec qui nous travaillons peuvent avoir des contrats d’électricité « bleu » professionnels qui sont très proches de ceux des particuliers, d’autres ont des tarifs pour de plus forte puissance.

Sur la partie optimisation de la facture énergétique, quels sont vos leviers d’optimisation ?

Nous disposons de plusieurs leviers : changer les machines déjà présentes sur l’exploitation (il arrive très souvent que le matériel ne soit pas adapté au besoin de l’agriculteur) ou bien les régler de façon plus fine, plus performante.

Sur la partie production d’énergie renouvelable, quelle énergie proposez-vous ?

Sur la partie énergétique, nous travaillons principalement sur le solaire et sur la biomasse/méthanisation. La méthanisation consiste à récupérer des déchets organiques issus des animaux et du vététal, puis à les chauffer de façon à ce que des bactéries se développement et génèrent du biogaz. Ce biogaz peut-être utilisé dans une co-génération (centrale qui produit de l’énergie via deux sources d’énergie différentes), ou bien directement réinjecter dans les réseaux de gaz de ville.

Comment parvenez-vous à être en contact d’agriculteurs pour leur présenter vos activités ?

Nous avons quelques partenariats (par exemple avec des coopératives) mais nous fonctionnons surtout par le bouche à oreille, ou bien par les contacts que nous avons eus sur des salons.

Combien de personnes travaillent aujourd’hui chez EnerBIOflex ?

Nous sommes actuellement trois (dont deux co-fondateurs) et deux autres personnes vont venir renforcer l’équipe.

Quel est ton parcours à toi en particulier ?

Je suis ingénieur en énergétique et avant de lancer EnerBIOflex, j’ai travaillé sur des sujets d’optimisation de processus, notamment dans l’industrie (PSA, Véolia, Noremat). Je travaillais sur les mêmes sujets qui m’occupent aujourd’hui avec les agriculteurs.

Comment est venue l’idée de monter EnerBIOflex ?

La création d’EnerBIOflex est partie d’un réel besoin. Je viens de la Somme, d’un petit village. En expliquant mon travail à des agriculteurs de mon entourage, j’ai clairement identifié un besoin. J’ai pu les aider sur leurs problématiques énergétiques. Avec mon associé, un ami d’enfance, nous avons réfléchi à la meilleure façon d’accompagner les agriculteurs sur ces sujets là. Il n’y avait pas de réponse à l’époque et nous avons décidé de nous lancer, il y a 2 ans maintenant.

Et cela marche bien ?

Cela marche très bien. Nous intervenons aujourd’hui principalement sur la moitié Nord de la France, avec vocation de couvrir le territoire national dans les prochaines années. Nous allons ouvrir deux nouvelles agences d’ici un à deux ans en plus de nos locaux actuels de Beauvais. Une à Nancy cet été et une autre en Normandie l’année prochaine.

En moyenne, nous parvenons à réduire de 17% les factures d’énergies des agriculteurs. Ces factures s’élèvent en moyenne à 20 mille euros par an. Nous les aidons aussi dans la rédaction des CEE, les Certificats d’Economie d’Energie. Nous accompagnons à la fois nos clients sur les démarches administratives en plus des conseils techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *