Jean-Baptiste, céréalier en Normandie

Rencontre avec Jean-Baptiste, céréalier en Normandie :

Visite de l’exploitation de Jean-Baptiste, céréalier à Ectot-l’Auber en Normandie. Jean-Baptiste répond à nos questions sur son activité et sur les achats d’équipements agricoles en ligne.

Quelques mots sur l’exploitation agricole

Bonjour Jean-Baptiste, pourriez-vous décrire en quelques mots votre activité et votre exploitation ?

Je dispose d’une exploitation de 100 hectares à Ectot-l’Auber, en Normandie, où je cultive successivement sur une année des pommes de terre, des betteraves, du lin ou encore du blé.

Il s’agit de l’ancienne exploitation de mon père qui était auparavant dédiée à l’élevage et que j’ai récupérée il y a maintenant 3 ans. J’ai changé un peu les cultures et transformé l’exploitation en une exploitation céréalière. J’ai également planté quelques sapins pour la période des fêtes de fin d’année.

Je suis aidé dans mon activité par un salarié à plein temps et de temps en temps par le fils de mon voisin.

Newton, adepte des doigts de pied 🙂

L’achat de matériels agricoles sur internet

Quels équipements agricoles possédez-vous pour votre exploitation ?

Je possède deux tracteurs, dont un système de GPS permettant une précision de 2cm au sol. Ce type de machine agricole a besoin d’un réglage particulier et d’une aide pour la première utilisation : un achat sur internet peut-être plus complexe !

Je partage également quelques machines pour le travail du sol via une CUMA cogérée avec quatre autres agriculteurs. Nous avons par exemple récemment fait l’acquisition d’un déchaumeur. J’ai aussi investi dans une arracheuse à pommes de terre. Je ne la loue pas de peur d’un accident, mais je propose de réaliser le travail moi-même à d’autres agriculteurs. Je dispose par ailleurs d’une benne, de cuves, d’un compresseur, d’outillage, …

Comment achetez-vous votre matériel agricole aujourd’hui ? Avez-vous déjà acheté sur internet certains équipements ?

J’achète principalement mes équipements chez des concessionnaires. Il y en a plusieurs dans la région : tous situés à 10-20 minutes en voiture de mon exploitation. Les concessionnaires tractoristes (John Deere, Claas, Massey, …) sont utiles pour le dépannage. Ils ont souvent une partie magasin consacrée à l’équipement agricole.

J’ai par ailleurs déjà acheté sur internet un peu de matériel agricole, sur différents sites selon ce que je cherchais (outillage, semences, pièces détachées, équipements, …). J’achète 1 à 2 fois par an des paniers moyens de quelques centaines d’euros.

Comment avez-vous eu connaissance des sites en vente en ligne sur lesquels vous avez achetés du matériel agricole ?

J’en ai entendu parler à travers des flyers reçus par courrier ou via des newsletters auxquelles je suis abonné (terre-net.fr, …). Je participe également parfois à des salons et à des foires, principalement pour voir des nouveautés, me tenir au courant, prévoir les futurs achats de machines, …

Utilisez-vous un petit peu les réseaux sociaux également ?

Je n’utilise pas les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, mais beaucoup d’agriculteurs ont un compte aujourd’hui.

 

Y a-t-il des problématiques que vous rencontrez dans le cadre de la conduite de vos activités ?

Le choix des produits phytosanitaires est parfois complexe, et je me dis que je serais prêt à payer pour des conseils techniques sur cet aspect là, selon le type de terre, la saison, etc.

Je me pose aussi la question du passage au Bio, mais manque parfois de conseil et d’accompagnement pour bien estimer les coûts. La transition vers le Bio peut prendre entre 1 et 2 ans.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *