Agrifind

Entretien avec Gilles Cavalli, cofondateur d’Agrifind, une plateforme dédiée au partage d’expertises agricoles. Gilles décrit l’activité de son entreprise et Cofarming, une association d’entreprises née sur l’idée d’économie collaborative transposée au secteur agricole.

Pourriez-vous décrire en quelques mots votre entreprise (d’où vient l’idée ? quand l’entreprise a-t-elle été créée ? par qui ? combien de personnes êtes-vous aujourd’hui ? quel est votre objectif ? …) ?

L’idée est née de l’observation qu’il existe des savoir-faire et des compétences sur les exploitations agricoles détenues par des agriculteurs et qui méritent d’être mieux valorisés, mieux diffusés et sur lesquels on peut se baser pour progresser collectivement.

Le numérique offre par ailleurs des possibilités techniques qui n’existaient pas auparavant et qui sont aujourd’hui entrées dans les mœurs avec les plateformes collaboratives et les applications.

Nous sommes partis sur cette idée, en nous posant la question de la meilleure façon de favoriser le travail des agriculteurs avec les outils modernes.

Concrètement, Agrifind regroupe aujourd’hui deux services :

  • D’une part la plateforme « Agrifind Connexion » qui permet aux agriculteurs de valoriser leurs compétences acquises sur le terrain. La plateforme fonctionne comme une place de marché où s’échange du conseil, des formations auprès d’agriculteurs sur des sujets variés comme la gestion de l’exploitation, les productions végétales, etc. Cette plateforme est ouverte et indépendante de la vente de produits physiques. Nous tenons à garder cette ligne de prestations de conseil indépendants.
  • D’autre part, dans la même dynamique de favoriser les interactions au sein de notre communauté d’agriculteurs, nous avons récemment lancé « Agrifind Alertes », un service de partage des observations des maladies et ravageurs en grandes cultures. Le service s’appuie sur une application mobile dans laquelle est mise à disposition toute une bibliothèque de bioagresseurs et qui permet aux agriculteurs et techniciens agricoles de conforter leur diagnostic grâce à des photos. L’application permet également le partage d’observations géo référencées avec la communauté Agrifind et ainsi d’aider au diagnostic et à la prise de décision.

Cela fait un peu plus d’un an que nous avons lancé le premier service et le deuxième est plus récent : nous l’avons lancé début mai et il reçoit déjà un très bel accueil de la part de notre communauté.

Pour mettre en œuvre et promouvoir ces deux services, nous sommes aujourd’hui deux cofondateurs, avec l’idée d’augmenter les effectifs dans le courant de l’année.

Comment parvenez-vous à identifier/cibler d’une part des experts pour votre plateforme et d’autres part des personnes ayant un besoin d’expertise ?

Nous utilisons pour cela plusieurs canaux :

  • Les canaux numériques : réseaux sociaux et le blog d’Agrifind
  • La présence sur les salons agricoles
  • La prospection téléphonique
  • Les relais de la presse agricole nous donnent de la visibilité également
Quel est votre parcours à vous plus particulièrement ?

Sébastien et moi avons tous les 2 réalisés des études d’ingénieurs en agriculture à Lyon. Nous avons aussi tous deux travaillé dans le conseil et la formation agricole ces dernières années. Lui avec une compétence agroécologie et fonctionnement du sol et moi plus sur le volet entrepreneurial. Cela fait 8 ans que je suis à mon compte (conseil, formation, audit et conférences autour des thématiques de développement durable et d’agriculture). J’ai notamment animé de nombreuses formation « certiphyto ».

Quelles sont les perspectives d’Agrifind pour les années à venir ?

Notre objectif est d’être au service de la montée en compétences du chef d’entreprise agricole afin qu’il puisse accroître sa compétitivité. Pour cela, nous souhaitons favoriser l’inter-relation, le conseil, la formation en ligne (e-learning) et en présentiel. Agrifind a pour vocation de devenir un acteur regroupant de multiple compétences, que celles-ci proviennent de nous ou d’autres personnes ou structures.

A court terme, un développement international est envisageable dans les pays où il n’y a pas de barrières de la langue (Belgique, …). A plus long terme, nous pourrons envisager un développement dans d’autres pays via des partenariats stratégiques avec des acteurs agricoles multi-nationaux.

Vous êtes membres de l’association Cofarming. Pourriez-vous dire quelques mots sur l’association ? Quel est l’intérêt pour Agrifind d’être membre de cette association ?

L’association #Cofarming a été initiée par 5 entreprises sur la même idée du travail en réseau au sein du monde agricole. C’est un outil d’acculturation au digital et à une nouvelle façon d’exercer son métier d’agriculteur. Cela nous aide à promouvoir la vision positive et la compétitivité retrouvée grâce à des pratiques qui sont permises par le digital, les plateformes et la mise en commun. #cofarming : c’est l’économie collaborative du monde agricole.

Concrètement, nous avons initié un « Cofarming Tour » avec un objectif de 35 date où nous présenterons l’association et cette approche collaborative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *