Béatrice, éleveuse de juments

Entretien avec Béatrice, éleveuse de juments en Normandie. Béatrice évoque son activité et son parcours.

Pourriez-vous décrire en quelques mots votre activité (production, produits vendus, depuis quand êtes-vous installée, …) ?

Je me suis installée cette année en production de lait de jument. Je vais proposer à la vente du lait pur Cryo-précipité (surgelé à -45°) ou lyophilisé, ainsi que des cosmétiques au lait de jument (crème visage, lait corps et savon bain douche). La traite de mes premières juments commencera fin juin début juillet.

zofe-élevage-juments-2
Crédits photos : https://miimosa.com/fr/projets/creation-dune-ferme-de-lait-de-jument-bio
Quel est votre parcours ? Avez-vous toujours été réalisée cette activité ? Si non, que faisiez-vous auparavant ? Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de changer de métier ?

J’étais comptable et des soucis de santé m’ont fait complètement remettre en question toute ma façon de vivre. J’avais besoin de me sentir utile. J’ai découvert le lait de jument, au moment de ces soucis de santé il y a 2 ans, et j’ai décidé de créer une ferme au lait de jument. Il s’agit d’un changement de vie et d’une totale reconversion.

Vous avez lancé une campagne de financement. Pourriez-vous décrire votre projet ?

J’ai lancé une campagne de financement par le biais de MIIMOSA car les investissements pour m’installer sont très lourds, notamment en matériel pour pouvoir transformer le lait, qui est très fragile et dont les propriétés s’altèrent au bout de 24h. Le but est de m’aider à financer le lyophilisateur, qui m’est indispensable pour fabriquer des produits de grande qualité. Je n’ai pas l’habitude de ce genre de démarche, j’ai essayé en échange de participation de proposer de contre parties de qualité. (ateliers de géobiologie, de dressage du cheval, dîner spectacle)

zofe-élevage-juments-3
Crédits photos : https://miimosa.com/fr/projets/creation-dune-ferme-de-lait-de-jument-bio
Pourriez-vous nous dire ce que vous aimez dans votre métier ? A l’inverse, y a-t-il des choses que vous aimez moins ?
Ce que j’aime c’est le contact avec la nature, pouvoir travailler avec mes juments h 24. Voir les naissances, c’est tout simplement fabuleux. Je me sens utile, je crois en mon produit, et cela me permet d’être au contact de personnes qui attendent beaucoup niveau santé. Cette activité est au carrefour de toutes mes préoccupations et passions.
Ce que j’aime moins, c’est le stress par rapport aux juments, elles sont jeunes, il faut arriver à gérer tout le monde, elles ont tout à apprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.