Les Ruchers du Comté

Entretien avec Patrick, créateur des Ruchers du Comté. Patrick décrit les objectifs et le contexte de son projet.

J’ai lu que vous aviez « enfin décidé de vous lancer dans le domaine de l’apiculture ». Pourquoi « enfin » ? Que faisiez-vous auparavant ? Quel est votre parcours professionnel ? Quelles sont les raisons qui vous poussées à vous lancer dans ce domaine ?

Ce domaine me tient à coeur pour de multiples raisons. Il permet de se rapprocher de valeurs authentiques pour notre environnement et pour notre santé. J’étais chargé de projet et je m’aperçois que notre alimentation se dégrade de jour en jour. Nous découvrons régulièrement des actions néfastes des produits que nous mangeons, alors nous avons décidé d’agir. Nous aimons le miel, et en se formant, nous avons découvert un monde extraordinaire : le monde de l’abeille, nous ne nous étions pas trompés !

les-ruchers-du-comté-1
Crédits photos : Les Ruchers du Comté
Vous avez lancé une campagne de financement participatif. Pourriez-vous décrire en quelques mots votre projet ?

Nous voulons faire participer les gens au développement de l’apiculture bio en France et particulièrement à la préservation de l’abeille noire locale. Nous pensons que chacun peut agir, soit en se lançant comme nous, soit en participant à des projets tels que le notre, soit en consommant de façon raisonnée. Notre façon de consommer et, en particulier pour notre alimentation, est un acte important pour le modèle de société dans laquelle nous voulons vivre. Aussi nous proposons que le public nous accompagne sur l’achat des essaims d’abeilles noires en contrepartie de miel de ces ruches achetées ensemble. Nous serons ravis de rencontrer les gens qui nous auront soutenus !

Dans votre page MiiMOSA, vous dites vouloir produire du « bon miel ». Pourriez-vous expliquer ce qui fait la différence entre du « bon » et du « mauvais » miel ?

Aujourd’hui il n’existe dans les règlementations que les provenances : miel UE et miel Hors UE. Cela ne nous indique nullement l’origine réelle des miels, et donc des réglementations appliquées dans le pays d’origine, et ce n’est même parfois pas du miel. De plus, tout dépend de la pratique de l’apiculteur, le miel peut être produit de façon industrielle avec de nombreux produits chimiques. Heureusement il existe en France des miels certifiés Bio et quelques AOP ou IGP. Nous voulons produire un miel bio respectueux de l’abeille et puis, nous aimons le « bon miel » !

les-ruchers-du-comté-2
Crédits photos : Les Ruchers du Comté
Vous avez sélectionné une race d’abeilles : l’abeille noire. Pourquoi celles-ci plutôt qu’une autre ?

C’est notre abeille locale, endémique, qui est dans nos régions depuis plus d’un million d’année. comme dans beaucoup de domaines, les hommes ont importé d’autres abeilles, ou créé des abeilles hybrides, pour des raisons productivistes, et importé avec des maladies et des parasites qui ont muté et rendent aujourd’hui le travail de l’apiculteur bio très difficile. Cette abeille est très adaptée à nos climats, en particulier dans la montagne, elle saura se défendre !

Vous avez choisi des ruches « Warré ». Quels sont ses avantages par rapport aux autres types de ruche ?

Toute ruche a des avantages et des inconvénients. Le choix de la ruche a été un des choix les plus difficiles. La ruche warré ne se gère pas de la même façon que la ruche Dadant (la plus utilisée en France). Nous pensons que cette ruche est mieux adaptée à notre projet : en milieu montagne, pour des abeilles noires, car elle est plus petite que les autres ruches.

les-ruchers-du-comté-4
Crédits photos : Les Ruchers du Comté
Vous vous installez à la montagne, à côté du Parc National du Mercantour. Quelles sont les raisons qui vous ont poussées à choisir cette région ?

D’abord c’est une région que je connais bien, puisque c’est ma région. Il se trouve que le Parc étant un endroit préservé, les communes limitrophes sont aussi préservées. Le parc impose une réglementation stricte qui nous assure qu’il n’y aura pas de pesticides aux alentours des ruchers que nous allons installer. Cela sera une protection naturelle supplémentaire des abeilles, et donc une qualité accrue du miel bio que nous allons proposer.

Y a-t-il un sujet que vous souhaiteriez évoquer pour finir et qui caractérise votre activité, votre exploitation ou bien tout simplement vous-même ?

Nous avons vu qu’il y avait beaucoup d’enthousiasme autour de nous, et nous aimerions faire partager cela avec des personnes que nous ne connaissons pas encore et vous pouvez nous contacter sur notre site www.ruchersducomte.fr

Un commentaire Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *