Marché d’ici

Echange avec Peter de Marché d’ici, une plateforme de mise en relation entre producteurs et artisans français d’une part et consommateurs d’autre part. Peter décrit l’activité de Marché d’ici ainsi que son parcours.

Bonjour Peter, pourrais-tu décrire l’activité de Marché d’ici ?

Marché d’ici est une place de marché qui va permettre de mettre en relation via internet d’une part des producteurs et artisans français proposant des produits français (uniquement), et d’autre part des consommateurs finaux. L’idée est qu’un consommateur « lambda » puisse commander directement chez le producteur.

Côté producteurs/artisans/fabricants, nous offrons une boutique en ligne gratuite et sans engagement avec une commission aux alentours de 10% frais bancaires inclus soit 8 % pour Marché d’ici, ce qui est très raisonnable.

Notre développement s’organise autour de deux phases : la première est la phase de recrutement des producteurs. La plateforme ouvre aux producteurs/artisans d’ici la fin de semaine. Nous nous sommes fixés de recenser 1 500 producteurs d’ici un mois et demi. Nous avons déjà 200 pré-inscrits. C’est une surprise, on ne s’attendait pas un tel succès ! Nous avons un horizon d’avoir plus de 10 mille producteurs et artisans d’ici 1 an. Dès que l’on aura 1000 producteurs sur la plateforme, nous lancerons la seconde phase : l’ouverture du site aux consommateurs.

C’est grâce à Facebook, à notre blog et quelques articles dans la presse régionale (Sud Ouest, Le Républicain ou la Dépêche…) que nous sommes parvenus à intéresser 200 producteurs et artisans. C’est un signe très positif pour la suite du projet. Notre objectif est d’avoir une gamme très large de produits : viandes, produits de la mer, épicerie sucrée salée, hygiène et bien-être, vêtements et accessoires, maison/jardin, sports/loisirs … avec la constante que ce soit uniquement des produits « Made in France »

Permettez moi d’évoquer également les producteurs artisans et fabricants éligibles sur la plateforme : artisans, producteurs, fabricants, artistes coopératives et associations, dès lors qu’il n’y a pas d’intermédiaire, revendeurs et qu’ils respectent notre charte d’engagement.

marche-d-ici
Crédits photos : Marché d’ici

De nombreuses initiatives ont déjà été lancées autour de la vente en circuit court, comment vous différenciez-vous des autres acteurs ?

La première chose, c’est que nous allons vendre de l’alimentaire et du non alimentaire (hygiène bien être, vêtement, accessoires, …). Nous anticipons d’ailleurs qu’à termes, 60% des chiffres de la plateforme proviendront de produits artisanaux non alimentaires.
Si on parle d’alimentaire, nous allons exiger que les animaux soient nés, élevés et abattus en France. Nous demandons également aux producteurs d’indiquer l’origine et la nature de chaque produits, gage de transparence et de traçabilité pour les consommateurs.
D’autre part, la plupart des initiatives existantes se cantonnent à un périmètre régional. Nous visons une échelle nationale, avec une offre de facto plus large pour les consommateurs.

Ensuite, les coordonnées des producteurs et artisans seront présentent directement sur notre site. Ainsi, si le consommateur veut passer en direct du producteur, il le pourra. Cet aspect met en avant notre approche éthique de notre activité.

De même, nous mettons en avant notre total transparence. Le consommateur verra très clairement la somme d’argent touchée par le producteur, et celle prise par la plateforme (8% de commissions). Le consommateur voit vraiment tous les flux d’argent et nous avons décidé de ne pas masquer les frais de transport. Le consommateur verra clairement quoi revient à qui.

Autre point important, le producteur sera certain d’être payé car l’argent ne transite pas par la plateforme. Chaque partie est payée lorsque la livraison est effectuée.

En général, on dit souvent que ce qui rend difficile les circuits courts, ce sont les frais de transport. Comment voyez-vous les choses de ce point de vue là ?

Nous avons négocié des tarifs très intéressants avec différents prestataires, aussi le consommateur bénéficiera de ces tarifs avantageux. Le producteur n’aura qu’à se concentrer sur la production de sa marchandise, et nous leurs proposons un accompagnement complet pour l’envoi et le suivi de leurs colis (calcul automatique du prix, création de l’étiquette,fourniture de cartons, gestion du SAV, …) Les démarches sont ultra simplifiées pour souscrire à ces offre !Il sera également possible aux consommateurs de venir chercher directement ses produits (donc pas de transport) chez les producteurs et artisans. La plateforme indique aux consommateurs les producteurs les plus proches.

Quel est votre parcours à vous plus spécifiquement ?

J’ai un bac+5 Ecole de commerce. J’ai fait mon école en Normandie (EM Normandie). Suite à cela, j’ai créé une société qui vendait des costumes en ligne, importés. Je suis ensuite devenu responsable de secteur dans le nettoyage pendant 6 mois. Le patron de Marché d’ici est un ami à moi. Je savais qu’il avait ce sujet dans les tuyaux. Cette plateforme a nécessité un travail de programmation très important. Cela fait en effet plus de deux ans et demi qu’il travaille dessus. Lorsqu’il m’a présenté Marché d’ici, j’y ai cru tout de suite, j’y ai adhéré. Quant à ma mission au sein de Marché d’ici, Je travaille sur la partie développement numérique, relation avec les producteurs et les relations presse.

Comment est constitué votre équipe aujourd’hui ?

Pour l’instant nous sommes 6. Nous envisageons de réaliser 5 embauches dans les prochains 6 mois, principalement pour le service après-vente, et pour répondre aux questions des consommateurs. Nous prévoyons également une vingtaine d’embauches l’année prochaine. Marché d’ici est une structure totalement indépendante, sans aucune levée de fonds. La communication s’articule quant à elle autour d’un plan média incluant presse/radio TV nationale. Nous ne prévoyons pas de levée de fond car l’esprit du projet n’est pas forcément compatible avec l’appétit des financiers.

Quelles sont les perspectives à l’avenir pour Marché d’ici ?

Nous souhaitons devenir la plateforme de référence en produits Made in France !

Pour conclure, y a-t-il un sujet que nous n’avons pas abordé et qui caractérise Marché d’ici ?

Marché d’ici est un projet ambitieux et dans l’air du temps. Je crois vraiment dans un succès important dans un futur proche. C’est un projet « d’être humain » qui s’inscrit dans une logique de consommation raisonnable, de bien être.

Retrouvez nous !

Site : http://marchedici.fr/

Blog :http://blog.marchedici.fr/

Twitter : https://twitter.com/marchedici

Facebook : https://www.facebook.com/marchedici/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCubJjTif9nRGZI73ICsa2EQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *