Domaine de Bellecour

Entretien avec Maud, gérante du Domaine de Bellecour avec son mari Guillaume. Maud décrit son activité ainsi que sa campagne de financement participatif, qu’elle a lancé récemment.

Pourriez-vous présenter en quelques mots votre Domaine (date de création, élevage, localisation, mode de production et de commercialisation) ?

Nous sommes La Highland Team : Guillaume, Maud, et nos 3 filles. Installés depuis 2010 sur l’exploitation agricole familiale à Seuillet, une petite commune de l’Allier (03), nous nous sommes spécialisés dans l’élevage et la reproduction de bovins viande, Highland Cattle (race écossaise). Depuis quelques mois, nous nous sommes lancés dans la production de porcs plein air afin de persifier notre activité, et ainsi apporter un revenu complémentaire à notre exploitation.

Le principal revenu de notre activité est issu de la vente directe de colis de viande.

Vous élevez notamment des Highlands Cattle, une race écossaise de bovins. Quelles sont les spécificités de cette race en termes d’élevage d’une part et de viande d’autre part ? Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir cette race plutôt qu’une autre ?

Sa rusticité et son authenticité permettent de pratiquer une agriculture « raisonnée ». Elles sont élevés en plein air toute l’année, même par des températures les plus extrêmes, nourris à l’herbe et au foin issu des prairies de l’exploitation. Les interventions vétérinaires sont limitées, nous ne vaccinons pas nos animaux et avons recours aux traitements anti-biotiques qu’en cas de réel danger pour l’animal. Son alimentation à base de fourrage et de plantes en tous genres (en particulier le lierre dont elles rafolent) permettent non seulement d’entretenir le paysage de manière naturelle mais apporte également une saveur particulière à sa viande.

La Highland est en effet réputée pour la qualité de sa viande, savoureuse, plus prononcée au goût et surtout peu grasse.. La qualité de notre viande repose sur l’alimentation et le respect de la croissance naturelle de nos animaux, en particulier les boeufs, qui ne sont pas abattus avant l’âge de 4 ans.

domaine-du-bellecour-2
Crédits photos : Domaine du Bellecour

Quels sont vos parcours professionnels à tous les deux ? Avez-vous toujours été agriculteurs ? Si non, qu’est-ce qui vous a poussé à vous installer ?

Guillaume est issu du milieu agricole. Dés le plus jeune âge, il suivait et aidait son grand-père, à l’époque éleveurs de charolais, sur l’exploitation agricole. C’est donc très naturellement qu’il s’est tourné vers un cursus scolaire agricole: bac pro, et BTS ACSE. Quant à moi rien ne me prédestinait à être femme d’ agriculteur mais ayant vécu à l’étranger une grande partie de mon enfance, j’aime l’aventure et les sensations fortes ! L’aventure nous la vivons au quotidien, c’est un vrai projet de vie, un engagement et une passion qui nous tachons de partager à nos enfants, nos clients…

Vous avez lancé une campagne de financement participatif. Pourriez-vous décrire en quelques mots votre projet ?

Le principal revenu de notre exploitation est issu de notre activité de vente directe de colis de viande de boeuf et porc. Nous avons plusieurs points de livraison en France (Paris, Lyon, Toulon, A la ferme…). Notre camion frigorifique dépend d’une CUMA, nous imposant des contraintes importantes en terme d’organisation de livraison. Or aujourd’hui, avec notre nouvelle production de porcs plein air, nous souhaitons augmenter la fréquence de nos livraisons, multiplier les points de vente et mettre en place un service de livraison à domicile à Vichy et ses alentours. C’est pourquoi nous avons eu recours à Miimosa pour financer notre propre véhicule frigorifique: La BarbaQ mobile.

Qu’aimez-vous dans votre métier ? A l’inverse, y a-t-il des choses que vous aimez moins ?

Nous sommes très complémentaires, Guillaume est très bon sur le terrain et moi je préfère mettre mes compétences au service de la gestion quotidienne et le développement commerciale de l’exploitation. Nous sommes agriculteurs mais aussi chefs d’entreprise.Même si cela représente beaucoup de sacrifices, nous avons un cadre et une qualité de vie exceptionnelle !

Ce que nous vivons moins bien, c’est la tension financière permanente pour l’exploitation. C’est assez frustrant d’être en plein développement et de ne pas pouvoir investir pour accompagner la croissance de l’exploitation.

Y a-t-il un dernier sujet que vous souhaiteriez aborder et qui caractérise votre Domaine ?

Qualité-Plein air – Authenticité 100 % familiale sont les 3 mots qui caractérisent notre Domaine. Nous sommes convaincus qu’une autre agriculture est possible: alliant qualité, respect de l’environnement, et bien être animal. Nous gardons également bon espoir de vivre un jour correctement de notre activité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *