Domaine des Malandes

Entretien avec Richard, gérant du Domaine des Malandes. Richard décrit son activité ainsi que ses projets pour les années à venir.

Pourriez-vous présenter en quelques mots le Domaine des Malandes (date de création, superficie, vins produits, …) ?

Le Domaine des Malandes a été créé à Chablis en 1986. Les vignes sont en grande partie issues de notre grand-père originaire de La Chapelle Vaupelteigne, un petit village à côté de Chablis. Nous exploitons aujourd’hui 30 hectares de vignes en appellations Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru.

Vous reprenez votre sœur Amandine et vous le Domaine suite au départ à la retraite de votre mère fin 2017. Quels sont vos parcours professionnels à tous les deux ? Est-ce que le fait de reprendre le Domaine familial a été une évidence pour vous ?

J’ai fait des études d’ingénieur agricole et je me suis formé dans différents pays sur la vinification et la conduite de la vigne. En 2007, j’ai créé un domaine viticole dans le Beaujolais, j’y exploite aujourd’hui 7 hectares de vigne en agriculture biologique.

Amandine a fait des études de commerce et développement international. Elle a travaillé pendant plusieurs années dans le secteur du tourisme équitable.

C’était une évidence pour nous de nous retrouver à la tête du Domaine des Malandes, moi pour la partie production et Amandine pour la partie vente de vins, notamment à l’export.

domaine-des-malandes-1
Crédits photos : Domaine des Malandes

Vous avez lancé une campagne de financement participatif Fundovino pour investir dans des panneaux photovoltaïques. Pourriez-vous décrire en quelques mots votre projet ?

L’an dernier, nous avions une toiture à rénover sur notre chai. Nous avons eu l’idée d’en profiter pour installer 150 m2 de panneaux photovoltaïques qui permettront d’alimenter en électricité notre chai. Nos besoins en électricité sont conséquents au regard de la régulation des températures pour la conservation des vins ou l’utilisation des machines pour la vinification ou la mise en bouteilles. Toute l’électricité produite sera autoconsommée. Nous sommes très sensible à l’écologie et c’est un moyen pour nous de réduire notre consommation d’électricité nucléaire.

Pour financer ce projet, nous avons lancé une campagne de financement participatif Fundovino. Les amateurs de vins intéressés nous envoient de l’argent et en échange nous leur proposons des bouteilles de notre production ainsi qu’une dégustation privilégiée de vieux millésimes en fin d’année.

De façon plus générale, vous dites que « L’année 2018 marque pour le Domaine des Malandes une étape importante dans son évolution et son développement. ». Quels sont vos objectifs pour le Domaine dans les années à venir ?

Depuis cette année nous n’utilisons plus d’engrais chimiques et nous travaillons une grande partie de nos sols sans désherbants. Nous allons progressivement supprimer tout traitement chimique avec l’objectif à 10 ans de produire tous nos vins en agriculture biologique.

Nous développons également nos ventes en local pour limiter notre emprunte carbone en évitant de faire partir nos vins à l’autre bout de la planète.

Y a-t-il un dernier sujet que vous souhaiteriez aborder et qui caractérise votre domaine ? 

Nous sommes un domaine viticole familial issu d’une vieille famille de vignerons de Chablis. Nous souhaitons préserver le patrimoine exceptionnel que nos parents nous ont laissés et nous souhaitons pouvoir transmettre à la génération future de belles vignes, sur une terre saine, pour faire encore de grands vins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *