Ferme de Filbois

Entretien avec Marie-Claude : « À la ferme de Filbois, chacun apporte sa pierre à l’édifice, et cela se passe le plus souvent dans la bonne humeur »

Bonjour Marie-Claude, pourriez-vous décrire en quelques mots la Ferme de Filbois ?

La ferme de Filbois est une exploitation agricole située dans le Gâtinais, au sud de l’Ile de France, dont la caractéristique est sans doute la diversité des productions et des activités. Nous sommes principalement une exploitation de grandes cultures, classique dans la région (blé, orge, betteraves sucrières, colza et depuis peu chanvre textile (pour l’isolation), auxquelles s’ajoutent des cultures pour l’alimentation de nos animaux (luzerne, pois protéagineux…).

ferme_filbois_culture_ble
Cultures à la ferme

Nous avons souhaité jouer sur la complémentarité cultures/élevage, en développant notamment une production ovine qui s’intègre bien dans une exploitation de grandes cultures : valorisation des coproduits comme les pulpes de betterave ou la paille, pâturage des couverts végétaux, et utilisation des effluents d’élevage pour la fertilisation de sols. Nous avons également mis en place une production de poulets fermiers destinés à la vente directe dans la boutique de la ferme, ainsi que quelques poules pour les œufs et des lapins. D’autres animaux sont présents, dans le cadre de la ferme pédagogique.

Combien êtes-vous à travailler sur l’exploitation ?

Du fait de cette diversité, nous sommes relativement nombreux sur l’exploitation : trois exploitants (mes fils Vincent et Pierre, ainsi que moi-même), et depuis peu, Pauline, employée pour l’élevage, et Morgane, à temps partiel sur les activités d’accueil. Sans compter Claude, mon mari retraité, toujours à l’écoute ! Nous sommes fiers d’avoir pu intégrer nos deux fils sur l’exploitation, tout en créant des emplois.

Quel sont vos principaux produits fermiers ? Comment est-ce que vous les commercialisez ?

À la boutique nous commercialisons nos produits : viande d’agneau (en caissettes) et des merguez, œufs, poulets, pintades, lapins, volailles de fêtes à Noël etc., mais aussi des produits de collègues avec qui nous avons des partenariats : viande de porc, de bœuf, paniers de légumes, miel, huile de colza… et même la bière du cru, La Gâtine ! De quoi disposer d’une offre élargie pour satisfaire le client. Depuis peu, j’ai même fait filer de la laine de nos brebis, en vente en pelotes à la boutique. Avis aux tricoteuses !

Les productions de grandes cultures sont écoulées dans les filières locales (coopérative pour les céréales et oléagineux, sucrerie, société nouvellement constituée entre agriculteurs pour le chanvre, etc.). Pour les produits animaux, nous recherchons au maximum la vente directe. Les agneaux lorsqu’ils ne sont pas vendus à la boutique sont commercialisés en carcasses à des bouchers, restaurateurs, ou grossistes recherchant un produit de terroir.

ferme_filbois_boutique
La boutique de la Ferme

Quelles sont les activités que vous proposez, au sein de votre ferme pédagogique ?

La ferme pédagogique existe depuis une quinzaine d’années, c’était un souhait de ma part d’ajouter une dimension éducative à notre activité. Elle est ouverte d’avril à la Toussaint, et toujours largement tournée vers les enfants (scolaires et quelques centres de loisirs). Nous y accueillons aussi des instituts spécialisés. Toutefois, dans un souci de compléter l’activité et aussi de pérenniser l’emploi, nous développons les visites de groupes d’adultes.

L’accueil des enfants se fait le plus souvent en journée. Nous cherchons surtout, au travers des plantes cultivées et des animaux élevés à les sensibiliser aux mécanismes de la nature et aussi leur permettre de faire le lien avec ce qu’ils mangent. C’est également une belle occasion de faire découvrir qui nous sommes (nous les agriculteurs) et notre rôle dans la société.

élevage_ferme_filbois
Elevage à la ferme

Sur la journée il y a toujours une partie visite (découverte des animaux et des plantes), et généralement une partie atelier : du blé au pain (depuis les épis qu’on décortique jusqu’à la confection d’un petit pain, en passant par la farine) ou un atelier sur la laine des moutons (les étapes de sa transformation). Divers jeux complètent l’activité.

Y a-t-il, entre les différentes visites organisées, un épisode que vous souhaiterez évoquer ?

De tous les publics que nous accueillons, nous pensons Morgane et moi que le plus gratifiant est celui des instituts spécialisés. Même si au départ l’activité n’avait pas été spécialement créée dans ce sens, même si le discours est moins pédagogique et peut paraître un peu simpliste, il est toujours émouvant, par exemple, de voir un enfant autiste se hasarder à caresser un animal.

Qu’aimez-vous dans votre métier ? Et quelles valeurs vous inspirent à poursuivre votre mission ?

Si on devait réaliser un bilan humain et moral du métier d’agriculteur, on pourrait mettre à l’actif le fait de travailler avec le vivant, une certaine liberté, la possibilité dans une certaine mesure de développer des activités en rapport avec sa personnalité, le fait que les journées ne se ressemblent pas, même s’il y a des tâches récurrentes auprès des animaux. À la ferme de Filbois, chacun apporte sa pierre à l’édifice, et cela se passe le plus souvent dans la bonne humeur.

ferme_filbois_marie-claude
Marie-Claude à la ferme de Filbois

Il ne faudrait pas cependant oublier de parler du passif, duquel font partie le harassement administratif, l’incertitude liée aux aléas qu’ils soient climatiques ou conjoncturels etc., et depuis peu, le sentiment d’être harcelés médiatiquement et sans cesse décriés dans nos pratiques.

Même si les agriculteurs sont habitués à la dure, entre sécheresse ou intempéries et chute des cours, ce sentiment d’incompréhension est, je crois, le plus dur à accepter et risque de poser un grave problème de société dans les années à venir.

L’accueil de public à la ferme est un moyen, même modeste, de résoudre ce problème : montrer simplement qui on est, expliquer ce qu’on fait et pourquoi on le fait, c’est un petit pas de franchi vers plus de compréhension mutuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *