Maison de l’Agriculture Urbaine

Entretien avec Gabriel Runfola, président de l’association Maison de l’Agriculture Urbaine : « La terre, l’humain et la ville »

Bonjour Gabriel, pourriez-vous décrire en quelques mots votre association Maison de l’Agriculture Urbaine (date de création, objectifs, nombre d’adhérents à ce jour, localisation) ?

L’association a été créé en 2013 et son objectif est de promouvoir et développer l’agriculture urbaine pour les citadins. Le slogan de l’association est la terre, l’humain et la ville. Voici nos objectifs en fonction de ce slogan :

La Terre 

  • Reconnecter et sensibiliser les citadins à la terre et à l’environnement
  • Découvrir et développer des techniques adaptées à la culture en ville

L’Humain

  • Partager, expérimenter et transmettre des savoirs et savoir-faire dans l’agriculture en ville
  • Créer de la convivialité entre tous autour de l’Agriculture Urbaine

La Ville

  • Végétaliser la ville pour l’embellir et développer sa biodiversité
  • Rapprocher l’alimentation de la ville
maison_agriculture_urbaine_vegetaliser_vert_ville
Quelles sont les différentes missions de l’association ?

Nos missions sont :

  • Mettre en place des ateliers et des pratiques
  • Mettre à disposition des ressources : Agristation
  • Organiser des rencontres avec des professionnels
  • Faire le lien avec des initiatives locales
  • Créer des moments d’échanges Agriculture Urbaine : journées de l’Agriculture Urbaine, visites de jardins, jardiner ensemble, …
  • Créer des lieux ou des espaces communs, contribuant à créer des réservoirs écologiques : Potagers, « Station gourmande », etc.

A ce jour l’association compte 30 adhérents et est située sur la ville d’Angers. 

D’où vient-elle l’idée derrière la création de votre association ?

Après avoir vu le film Demain de Cyril Dion et d’avoir été coordinateur des Incroyables Comestibles d’Angers, j’ai voulu créer cette association afin de proposer une alternative à la vision actuelle de notre société, en ce qui concerne l’agriculture. Rapprocher l’alimentation de nos villes, développer des ceintures vertes ou encore proposer de nouvelles façons de produire soi-même des légumes avec la permaculture et l’agroécologie de Pierre Rabhi, que j’ai eu la chance de rencontrer en 2014. 

maison_agriculture_urbaine_legumes
Comment est-il possible d’adhérer à votre association ?  

On peut adhérer à la Maison de l’Agriculture via son site internet : https://maisonagricultureurbaine.com/ ou encore en participant aux évènements de l’association.

Qu’est-ce qui caractérise spécialement votre agriculture urbaine ?

Notre vision de l’agriculture urbaine est à la fois tournée vers la terre, l’humain et la ville. Notre approche est donc avant tout citoyenne, avec un enjeu de sensibilisation incontournable sans oublier les actions concrètes qui visent à transformer à notre échelle la ville d’Angers. 

Quelles sont les principaux événements et missions mis en place afin de favoriser le développement de l’agriculture urbaine ?

Pour cela, nous réalisons des ateliers thématiques sur l’agriculture en ville : design en permaculture, construction de bacs, semis et repiquage de printemps… Mais aussi des conférences sur les formes d’agriculture urbaine ou encore les étapes pour mettre en place un potager.

maison_agriculture_urbaine

Nous proposons aussi des tables rondes concernant différents sujets.

Y-a-t-il, parmi les événements, une initiative qui vous a particulièrement intéressés dont vous voudrez parler ?

Il y a un événement auquel l’association va participer prochainement : il s’agit des 48h de l’Agriculture Urbaine, un genre de fête de l’agriculture urbaine sur 2 jours avec pleins de partenaires et surtout les citoyens de la ville d’Angers.

Quels sont vos objectifs de sensibilisation ?
  • Faire connaître l’agriculture urbaine
  • Rapprocher les citadins de la terre 
  • Démocratiser l’agriculture urbaine
  • Rapprocher les citadins des agriculteurs péri-urbains de la ville d’Angers
  • Rapprocher l’alimentation de la ville
  • Développer l’agriculture de proximité
Y a-t-un dernier sujet que vous souhaiteriez aborder concernant l’agriculture urbaine ? Des projets pour l’avenir ?

Oui nous avons un projet de développer et créer une Agristation, un futur lieu de ressources pour les citadins. Ressources en compost, terre, sable, jeunes plants mais aussi livre. Ce lieu sera notre futur siège social, il y aura aussi un potager, une bibliothèque, un bar associatif et pour finir Agrilab (un Fablab tournée vers l’agriculture). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *