Savons de Pyrène

Entretien avec Aline Dardant de Savons de Pyrène : « La boutique en ligne devrait voir le jour d’ici mi-mai »

Bonjour Aline, pourriez-vous décrire en quelques mots La Ferme des Jardins de Pyrène ? 

Notre exploitation est située sur une petite commune d’Ariège, à Lercoul. C’est une petite ferme familiale. Nous sommes perchés à 1100m d’altitude et nous élevons des chèvres de race Pyrénéennes de manière traditionnelle.

Les chevreaux sont élevés sous la mère et bénéficient du bon lait maternel pour grandir. Je ne prélève le lait pour les savons que lors du sevrage des petits (séparation avec la mère). Les chèvres trouvent une alimentation diversifiée et de qualité dans notre environnement montagnard préservé. Elles participent également à l’entretien de cet espace afin d’ouvrir le paysage, de nettoyer des chemins de randonnées et de lutter contre les risques d’incendies à cause de la forêt qui a gagné de plus en plus le village (déprise agricole depuis les années 50).

savons_de_pyrèene_chevrès_paysage_nature

J’ai démarré l’activité de savonnière en 2016 (installation en 2015). Il a fallu un an pour tout construire à 2 (chèvrerie, savonnerie) et pour trouver « la » formule magique pour mes savons ainsi que le packaging, bref pour faire naître la gamme de savons au lait de chèvre.

Depuis octobre 2018 nous avons accueilli 50 brebis Manech et 2 vaches Vosgiennes pour nous diversifier afin de fabriquer nos fromages.

Combien êtes-vous à travailler sur l’exploitation ? 

Nous sommes deux : mon mari et moi.

Quels sont vos principaux produits ? 

Nous avons actuellement une gamme de 7 savons différents au lait de chèvres Pyrénéennes : Nature, Calendula et Argile rouge, Ortie, Lavandin, Patchouli, Miel et Menthe poivrée.

savons_de_pyrène_savonnerie_ferme_savons

Nous avons obtenu depuis peu la marque Valeur Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Les chevreaux sont valorisés pour la viande et les merguez. Je vends également des chevrettes Pyrénéennes pour l’élevage.

Fromages à venir… !

Comment commercialisez-vous vos produits ? 

Actuellement je fais deux marchés par semaine et des foires plutôt en locale, pour la vente des savons. J’ai également un site internet et la boutique en ligne devrait voir le jour d’ici mi-mai (mais il est déjà possible de me passer commande). J’ai également quelques dépôts en boutique jusqu’à Toulouse.

Pour la viande et les merguez, tout est vendu en direct, grâce au bouche à oreille.

Qu’est-ce qui caractérise spécialement vos savons de Pyrène ? Comment les produisez-vous ?

Je récolte mon lait à la main (traite manuelle), je n’utilise pas de machines. Grâce à cela j’ai un contact très privilégié avec chacune de mes chèvres, ce qui me permet de détecter les éventuels petits bobos.

savons_de_pyrène_chevrette

Je ne commence à traire que lorsque les chevreaux sont au moins âgés de 3 mois. Ensuite, je ne prends que ce dont j’ai besoin. L’alimentation que nos chèvres trouvent dans les espaces montagnards d’altitude est variée et de qualité, ce qui nous permet d’avoir un lait très gras et nutritif à incorporer dans les savons.

Pour la fabrication des savons, j’utilise la méthode de saponification à froid, c’est à dire que la réaction chimique se produit sans chauffer la préparation. Je sélectionne avec soin mes ingrédients. J’utilise de l’huile de coco, du beurre de Karité, de l’huile tournesol et de l’huile de colza en première pression à froid et tout cela labellisé en agriculture biologique. La réaction chimique de la saponification permet d’obtenir du savon et de la glycérine et donc d’avoir un savon surgras qui permet de laver en douceur les peaux sensibles et de ne pas abîmer le film hydrolipidique de la peau (film protecteur).

Le savon est ensuite mis en cure pour le séchage, pendant 4 à 6 semaines. Le pH final du savon est entre 9,5 et 11. Évidemment tout est fait à la ferme !

savons_de_pyrène_saponification_froid_lait_chèvre
Quels sont les principaux bienfaits du lait de chèvre ?

Les vertus de ce lait sont nombreuses et pourtant méconnues ! Sa structure cellulaire exceptionnellement fine lui permet d’être absorbé par la peau. Il favorise l’hydratation en profondeur ce qui aide à reconstruire le film hydrolipidique de la peau.

Il aide à équilibrer le pH et il contribue à réduire la tension de surface de l’épiderme laissant la peau douce et sans film gras.

Les protéines du lait de chèvre ont également des propriétés restructurantes et hydratantes, grâce notamment à la présence de nombreux minéraux et vitamines.

Ce lait merveilleux soulage en douceur les peaux sensibles, allergiques ou affectées par des dermatoses (eczéma, peau atopiques, psoriasis…) et c’est aussi sans aucun doute une excellente arme anti-âge !

En ce qui vous concerne, avez-vous toujours travaillé dans l’agriculture ? 

Dans une autre vie, j’ai travaillé 10 ans dans les chevaux essentiellement comme monitrice puis cavalière. Mais avant cela j’ai fait un BAC STAE dans un lycée agricole et j’ai effectué durant ces 3 années plusieurs stages dans divers domaines agricoles mais surtout dans des élevages caprins ou j’ai découvert cet animal passionnant !

L’envie d’élever en montagne a toujours été là, et c’est grâce à la rencontre avec mon mari (qui était maréchal ferrant et charpentier avant) que j’ai pu réaliser ce rêve d’enfant !

savons_de_pyrène_chevre_chevrette_elevage_montagne
Qu’aimez-vous dans votre métier ? A l’envers, y-a-t-il des choses que vous aimez moins ? 

Ce métier est avant tout une passion, pour l’élevage, les chèvres mais aussi la montagne. C’est également un choix de vie !

C’est un réel sentiment de liberté que de vivre dans ces montagnes, avec des paysages de cartes postales comme bureau ! Et c’est ici que j’ai vraiment le sentiment d’être à ma place.

Que voyez-vous dans l’avenir de la ferme ?

Nous avons accueilli cet automne 50 brebis Manech ainsi que 2 vaches Vosgiennes afin de nous diversifier et de fabriquer nos fromages (essentiellement de la tomme). Nous valoriserons également les agneaux (vendus à 45 jours en vente directe) ainsi que du veau (veau sous la mère) également en vente directe.

Le début de la commercialisation des fromages est prévu pour l’automne car comme pour tout le reste c’est mon mari Johnny Marche qui en est le maître d’œuvre !

En ce qui concerne les savons, je peux maintenant fabriquer en plus grosse quantité grâce à de nouveaux moules et je vais donc démarcher plus de boutiques au niveau nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *