La Fort’magerie

Entretien avec Sophie Boniface de la Fort’magerie, ferme Bio à Seclin

Bonjour Sophie, pourriez-vous décrire en quelques mots La Fort’magerie ? Quelle est l’histoire de votre ferme ?

La Fort’magerie c’est un projet de couple pour redonner un emploi à mon compagnon Denis, qui a été licencié à cause d’une invalidité.

Créer une ferme bio permet à nos valeurs de se retrouver au même endroit. Nous aimons les animaux, prendre soin de notre environnement, travailler dans un domaine qui a du sens pour l’avenir, être en lien avec la société, etc.

Nous avons décidé de nous lancer il y a deux ans environ. Il a fallu six mois pour débuter les démarches, un an d’autoformation et actuellement nous sommes dans les six mois de fin de projet d’installation avec la chambre d’agriculture.

Qu’est-ce qui caractérise spécialement votre activité ?

On est une petite ferme, dans une zone très très très urbaine (700000 habitants à 10min à la ronde autour du fort).

la_fort'magerie_sophie_denis
Quels sont vos principaux produits ?

On ne produit pas encore, mais nous allons produire des yaourts, des fromages frais, affinés, du lait.

 Comment commercialisez-vous vos produits ?

Nos produits vont être commercialisés en circuit court avec des partenaires comme le CIVAM ou court-circuits et les magasins de notre secteur.

Vous avez lancé une campagne de financement participatif sur le site BlueBees. A quoi va servir la collecte ?

La collecte nous sert à nous lancer dans les dépenses avant installation. Il faut avancer de l’argent pour l’acquisition du troupeau et son transport, mais les plus grosses dépenses à venir seront pour le local de transformation.

Est-il possible de continuer à soutenir votre projet une fois que la collecte en ligne sera terminée ? Comment ?

Oui, bien sûr ! Jusqu’à quelques mois après la collecte, nous proposerons les mêmes contreparties. Je cherche aussi du matériel d’occasion pour la salle de transformation que nous allons aménager cette année (des moules à fromage, une presse, frigo pro en inox, et un frigo en inox qui ne fonctionne pas pour le transformer en étuve à yaourt…) 

Combien êtes-vous à travailler sur votre exploitation ? Qu’aimez-vous dans votre métier ? 

Mon compagnon sera berger-fromager à temps plein et je serai une aide. On adore être en contact avec les brebis, les soigner et faire des produits que nos clients et amis aiment !

la_fort'magerie_brebis
Pour conclure, y-a-il un dernier sujet concernant La Fort’magerie que vous souhaitez évoquer ? 

C’est la dernière ligne droite pour le financement participatif qui se finit dans 10 jours ! Faites le savoir, tous les dons sont importants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *