Comment bien choisir sa prise de terre ?

Qu’est ce qu’une prise de terre ? 

La prise de terre d’une clôture n’a rien à voir avec son homonyme domestique puisqu’ici, elle va servir à restituer le courant qui est passé dans le sol de nouveau à la clôture.

Problème de puissance 

La prise de terre est donc essentielle au bon fonctionnement de votre installation mais est aussi au coeur du problème : elle est dans 80% des cas responsable des pertes d’efficacité et de puissance. Un sol trop sec, un nombre de piquets non adapté à l’électrificateur, une jonction mal choisie… Autant d’éléments qui ne permettent pas de déployer la puissance de votre installation s’ils ne sont pas pris en compte lors du choix de votre prise de terre. 

En revanche, celle-ci bien installée, elle vous fera accéder à toute la puissance de votre circuit en toute sécurité et au bon fonctionnement de vos accessoires, comme les commandes à distance. 

Précautions : 

Votre prise de terre doit être éloignée des autres prises de terre de la maison et de l’exploitation d’au moins une trentaine de mètres pour éviter tout risque d’accident électrique et tensions vagabondes. 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour bien choisir sa prise de terre :

  • votre électrificateur
  • la nature du sol 
  • la jonction entre les piquets de prise
1. Définir sa prise de terre en fonction de l’électrificateur 

La prise de terre doit être sélectionnée en fonction de la puissance de votre électrificateur afin de garantir toute son efficacité. Qu’il soit sur secteur ou sur batterie, votre électrificateur nécessitera le même nombre de piquets. Pour connaître les critères pour bien choisir votre électrificateur, vous pouvez vous référer à notre guide d’achat sur le sujet ici.  

Pour un terrain d’un hectare à clôturer, vous pouvez partir sur un piquet de 1 ou 2 m pour votre prise de terre. Autrement, on peut prendre comme exemple les électrificateurs de 1 à 5 joules qui nécessitent 3 piquets de 1m. Plus votre électrificateur est puissant, plus les piquets seront nombreux.  

Il est important que vos piquets soient galvanisés ou en aluminium afin d’optimiser leur conductivité, la rouille formée par l’humidité étant un isolant. La peinture en est un aussi, attention à ne pas peindre ses piquets. Nous vous préconisons aussi de prendre des piquets en forme de T comme celui-ci pour établir un meilleur contact avec le sol et donc une plus grande efficacité. 

prise_de_terre_piquets_acier_patura

Il est donc nécessaire d’adapter le nombre de piquets à votre mise à la terre en fonction de la puissance de votre électrificateur mais le type de sol sur lequel vous installez votre clôture est aussi un critère des plus importants. 

2. Quelle est la nature du sol ? 

Afin que l’installation soit la plus performante possible, nous vous recommandons de choisir la partie la plus humide possible pour votre mise à la terre, l’humidité étant conductrice. Si vous avez la chance d’avoir un terrain naturellement humidifié, pas de consigne particulière pour le choix de votre prise de terre. La mise à la terre se fait avec des piquets galvanisés, enfoncés à 1 ou 2 m de profondeur et espacés d’au moins 3 m.

En revanche, si votre sol est plutôt sec voire sablonneux ou avec des roches, il faudra en tenir compte dans votre installation. Plus le sol est sec, plus il faudra multiplier les piquets pour gagner en efficience. Là où normalement vous utilisiez 3 piquets, nous vous recommandons d’en utiliser plutôt 4 ou 5 en cas de sol dur. La disposition en cercle les fait gagner en puissance. 

L’usage de bentonite que vous pouvez retrouver ici est aussi conseillé pour améliorer la conductivité et l’efficacité du circuit électrique si les conditions ne sont pas optimales.  

L’augmentation du nombre de piquets pour gagner en efficacité vaut aussi pour les clôtures très longues. 

3. Comment les relier entre eux ces piquets ? 

Pour assurer une bonne liaison entre la prise de terre et l’électrificateur, nous vous conseillons de vous équiper de câble monobrin haute-tension avec double isolation comme celui-ci. L’utilisation du cuivre est à éviter absolument pour afin de se protéger de tout risque d’oxydation. 

prise_de_terre_patura_cable_isolé_double
Cable doublement isolé haute tension 1,6 mm, rlx 25 m

Au moment de l’installation, coupez la gaine sur 10-15 cm avant d’entourer le câble autour des boulons de vos piquets de terre, vous gagnerez en conductivité.  

4. Contrôle régulier à effectuer ?

Il est important d’effectuer des contrôles réguliers de la tension de l’installation afin d’en vérifier son état et de la revoir s’il y a des pertes. Vous pouvez  utiliser pour ce faire des détecteurs de pertes comme ces deux modèles Patura ici et , la mesure sera plus précise qu’avec un brin d’herbe. Plus ou moins sophistiqués, ils vous permettront d’évaluer la tension, l’intensité et le sens du courant ou encore l’ampérage.

prise_de_terre_detecteur_perte_patura
Détecteur de pertes

Un voltage entre 0 et 200 Volt fait état d’une bonne mise à la terre. Nous vous conseillons de pas enterrer entièrement vos prises de terre pour pouvoir effectuer des contrôles réguliers. 

En conclusion 

Pour découvrir toutes les caractéristiques techniques en détail et trouver la prise de terre la plus adaptée à vos besoins, il vous suffit de vous rendre sur https://www.farmitoo.com/fr/elevage/accessoires-electrificateurs-c149

et ainsi découvrir notre large gamme d’équipement fabriquées par différents fabricants (Patura …). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *