Les Jardins de Bercé, sur la voie d’une véritable ferme bio

Entretien avec Hugues Riviere

– Bonjour Hugues, pouvez-vous décrire en quelques mots Les Jardins de Bercé ? (Où se trouvent-t-ils ? D’où vient cet appellatif ?) 

Bonjour, les Jardins de Bercé se trouvent dans le sud Sarthe à Verneil le Chétif exactement. Ils se situent à proximité de notre forêt domaniale de Bercé, classée forêt d’exception et du Loir, la rivière qui serpente notre belle vallée. En bref, un clin d’œil à notre patrimoine naturel qu’il nous faut protéger.

– Pourriez-vous nous en dire plus sur votre campagne de financement participatif ? Comment est-il possible de participer et de soutenir Les Jardins de Bercé ?

Une campagne de dons avec contreparties à été lancée sur miimosa.com. Ne pouvant m’endetter davantage, j’ai donc décidé de solliciter le grand public pour faire l’acquisition d’un petit tracteur qui m’aidera grandement dans mon activité. Celui-ci essentiellement pour charrier compost et fumier, matière première indispensable en maraîchage diversifié pour le bon développement d’un sol fertile et nécessaire en maraîchage biologique diversifié.

Actuellement sur la bonne voie, l’objectif principal de cette cagnotte fut fixé à 5500€. 

Il ne reste désormais plus qu’une semaine pour participer, et celle-ci s’annonce cruciale pour arriver au fameux 60% de l’objectif. 

À partir de ce seuil, la somme pourra être versée dans son intégralité ! Au delà c’est du bonus. À l’inverse, si les 60% ne sont pas atteints, toutes les personnes se verront remboursées. Je reste confiant car nous n’en sommes plus si loin (51%)…

Des contreparties sont prévues selon la hauteur du don pour remercier les contributeurs (Invitation à l’inauguration des jardins, paniers de légumes et fruits, visites, ateliers, repas…)

Les personnes qui souhaitent donner peuvent le faire soit directement en ligne sur la plateforme miimosa à :

https://www.miimosa.com/fr/projects/les-jardins-de-berce-maraichage-bio-entre-loir-et-foret

où directement par chèques ou espèces à l’adresse suivante : Le Verger, 72360 Verneil Le Chétif.

Je voudrais dès à présent remercier tous les contributeurs actuels pour leurs dons qui me vont droit au cœur ! 

– Quels sont les produits principaux que vous produisez ? (et produirez ?)

Tout type de légumes de saison produits en agriculture biologique distribués sous forme de paniers hebdomadaire en Amap, puis en second temps des œufs, des champignons. Des pistes de réflexion pourront être envisagées à l’avenir autour de ruches pour du miel, développement d’un petit verger et petits fruits, voir des produits transformés (confitures, sauces…).

Bref, les idées ne manquent pas !

– Quels sont les principaux objectifs du projet ?

Les principaux objectifs du projet sont naturellement de pouvoir vivre correctement de mon activité, de pouvoir dégager assez de temps pour ma famille, mes enfants surtout, encore petits.

  Pouvoir proposer des produits sains exempts de tous produits chimiques, cultivés selon les règles de l’agriculture biologique et au- delà (inspiration par la permaculture, l’agriculture paysanne et la biodynamie) à la population locale au sein des AMAP en cours de création elles aussi.

AMAP : association pour le maintien d’une agriculture paysanne.

Par les Amap, l’objectif est d’encourager les consom’acteurs à soutenir l’économie de proximité en permettant à un paysan de pouvoir s’ancrer durablement au sein de son territoire.

Dans les prochains mois, les citoyens prêts à s’engager adhèreront à l’AMAP et deviendront partenaires de la ferme. En adhérant à une AMAP les partenaires soutiennent un producteur local. En contrepartie, je m’engage à leur remettre chaque semaine un panier de légumes variés aux couleurs et saveurs du moment.

 Combien êtes-vous à travailler sur ce projet ?

Je suis actuellement seul à mener ce projet, c’est une installation individuelle. Qui sait, peut être qu’un jour je trouverai une personne pour m’associer, mais ce n’est pas une fin  soit.

– Avez-vous toujours travaillé dans l’agriculture ? Qu’est-ce que vous préférez dans votre métier ?

Non je ne suis pas issu du milieu agricole, je suis un reconverti !

J’ai travaillé en tant que charpentier/couvreur une quinzaine d’années en pratiquant parallèlement une activité musicale forte.

Mon expérience de vie et mes convictions personnelles m’ont donc naturellement orientées vers ce beau projet.

C’est évidemment un métier passion qui est très enrichissant. S’occuper de sa terre comme un « bon père de famille », y semer des graines et voir comme la nature est généreuse au moment des récoltes est formidable ! 

– Y a-t-il un dernier sujet que vous souhaiteriez aborder ? Quelques mots pour conclure ?

Pour conclure, je souhaiterai rappeler que notre modèle agricole actuel n’est pas durable écologiquement, économiquement et socialement. Nous avons besoin de retrouver une souveraineté alimentaire à minima biologique basée sur une production locale respectueuse de l’environnement, de l’humain, des animaux, de toutes ressources (eau, sols, énergies…) et dans une logique de circuits courts.

L’accès à la terre étant très difficile aujourd’hui, il faudrait encourager et permettre à davantage de jeunes avec de tels projets de pouvoir s’installer et s’implanter durablement.

Beaucoup d’emplois valorisants sont à créer dans ce secteur si ont savait récompenser le travail manuel au champ comme il se doit ! C’est une lutte et un débat ouvert qui doit faire le tour des consciences. 

 L’avenir de nos enfants et générations futures  doit être assurée. Il  nous incombe le devoir de préserver cette belle planète encore respirable pour eux tant qu’il est encore temps.

Je m’inscris donc dans cette démarche. Merci à toutes et à tous de m’avoir lu, à bon entendeur.

Hugues Rivière pour les Jardins de Bercé.

Le Verger, 72360 Verneil Le Chétif

0665357476

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *