Too Good To Go : Sauvez des Repas – Aidez la Planète

Entretien avec Stéphanie Moy, Responsable Relations de Presse Too Good To Go

– Bonjour Stéphanie, pourriez-vous nous raconter brièvement l’histoire de Too Good To Go ? (Quelle est l’évolution de Too Good To Go ? Où se trouve votre société ?)

Nous avons lancé Too Good To Go en 2016, en prenant conscience d’une aberration impossible à accepter : un tiers de la production mondiale de nourriture est jetée. En France, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui sont gaspillées chaque année. Il était essentiel de remettre le gaspillage alimentaire au centre des conversations et de permettre à chacun d’agir contre. Nous sommes aujourd’hui présents dans 14 pays européens et depuis peu aux États-Unis. En France, nos bureaux sont situés dans le 18ᵉ arrondissement de Paris, mais nos 15 000 commerçants partenaires sont répartis sur tout le territoire français.

– De quoi s’agit-il ? 

Notre application met en relation des commerçants de bouche qui ont des invendus, et des citoyens qui peuvent récupérer ces invendus, en fin de journée, à petit prix pour leur éviter de partir à la poubelle. Géolocalisés sur l’application, les utilisateurs repèrent les commerçants partenaires autour d’eux, commandent un « panier surprise » composé des invendus du jour, payent un petit prix en ligne et se présentent sur place aux heures de collecte indiquées afin de récupérer leur panier. Nous avons aujourd’hui 8 millions d’utilisateurs, 15 000 commerçants partenaires et ensemble nous avons sauvé 19 millions de paniers de la poubelle. 

1/3 de la nourriture produite est gaspillée

En parallèle, nous avons lancé un véritable mouvement afin d’impliquer chaque acteur : producteurs, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics… Nos actions se basent sur 4 piliers : les entreprises à travers notre marketplace, les foyers avec nos actions de sensibilisation, la politique avec notre pôle affaires publiques, et enfin les écoles avec notre projet éducation. 

– Comment pouvons-nous également contribuer à préserver l’environnement en évitant le gaspillage ? 

À cause de la consommation d’espaces de culture, d’eau, de produits chimiques et d’énergie, sans compter le coût énergétique du transport de la nourriture, le gaspillage alimentaire contribue à l’émission de gaz à effet de serre et donc au réchauffement climatique. À l’échelle mondiale, le gaspillage alimentaire est responsable de 8 % des émissions de CO2. Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e émetteur mondial après la Chine et les États-Unis ! 

Manger Anti-gaspi à petit prix !

Dans son dernier rapport, le GIEC a identifié 3 leviers pour lutter contre le changement climatique : une meilleure utilisation des sols, une modification des régimes alimentaires pour réduire la consommation de viande et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Too Good To Go se positionne donc comme une solution concrète et simple pour y remédier : en sauvant des invendus en quelques clics, on évite des millions de tonnes de CO2 émis dans l’atmosphère. Plus largement, avec toutes les actions que nous menons en parallèle, nous voulons modifier les habitudes de chacun au quotidien. Le gaspillage alimentaire intervient tout au long de la chaîne de production et de consommation, nous avons donc tous une responsabilité et donc un rôle à jouer ! 

– Combien de restaurants, cafés, supermarchés… avez-vous en partenariat pour éviter le gaspillage ? 

Aujourd’hui, nous collaborons avec plus de 15 000 commerçants partenaires partout en France, d’horizons variés : indépendants, franchisés, grande distribution, chaînes de restauration hors domicile, hôtels, restauration collective… 

Ensemble contre le gaspillage !

Cette diversité est très importante pour nous, car nous sommes convaincus qu’elle est la clé pour qu’une action collective se mette en place et fasse bouger les lignes. 

Les communautés jouent aussi un rôle très important dans lutte contre le gaspillage alimentaire : que ce soit nos utilisateurs, ou les communautés qui se sont créées spontanément sur les réseaux sociaux autour de Too Good To Go, et qui se partagent astuces et bons plans anti-gaspi ! 

– Quels sont les objectifs de Too Good To Go ? Quelle est votre mission ? 

Nous rêvons d’un monde sans gaspillage alimentaire ! Pour cela, le mouvement Too Good To Go veut donc aller plus loin : nous avons pour objectif d’inspirer et d’engager l’ensemble de la société dans la réduction du gaspillage alimentaire pour notamment atteindre l’objectif de 50% de réduction du gaspillage d’ici 2025 fixé par le gouvernement. Il y a du travail ! Nous œuvrons donc à sensibiliser consommateurs, entreprises, pouvoirs publics et les enfants dès l’école à travers plusieurs initiatives concrètes et impactantes. 

Sauvez de délicieux invendus à un prix avantageux !

– Combien êtes-vous à travailler chez Too Good To ? Qu’aimez-vous dans votre métier ?

En France, nous sommes une équipe de 90 ”waste warriors” passionnés ! Nous sommes vraiment animés par notre mission de lutte contre le gaspillage alimentaire et nous partageons des valeurs fortes de bienveillance, d’excellence et d’entraide pour la mener à bien. C’est vraiment motivant de travailler au quotidien avec des gens motivés et inspirants !

Quelles sont les deux dates de consommation qu’il faudrait comprendre à distinguer ?

Près d’un Français sur deux ne connaît pas la différence entre une Date Limite de Consommation (DLC, “à consommer jusqu’au”) et une DDM (Date de Durabilité Minimale, “à consommer de préférence avant le”). La différence est pourtant simple : la DLC est une date sanitaire après laquelle le produit peut présenter des risques pour la santé. La DDM est une date indicative après laquelle le produit peut perdre en qualité mais ne présente pas de risques pour la santé. 

Too Good To Go : L'appli Anti-gaspi.

Cette confusion, principalement due à un manque de lisibilité et de compréhension autour de ces dates, à de graves conséquences : les dates de consommation sont responsables de 20% du gaspillage alimentaire dans les foyers français. 

Pour pallier ce problème, Too Good To Go a lancé en janvier 2020 le Pacte sur les Dates de Consommation, pour faire évoluer les dates de péremption, aujourd’hui signé par 52 acteurs de la filière alimentaire (du producteur au consommateur, en passant par le distributeur). Des résultats sont déjà visibles : la mise en place de rayons anti gaspi chez les signataires de la grande distribution, de nouveaux packaging rendant plus visible la différence DLC/DDM, et une campagne de sensibilisation nationale mise en place en octobre, qui a connu un franc succès !

– Quels sont vos projets pour l’avenir ? 

Nous lançons notre projet d’éducation, car nous sommes convaincus que les enfants sont les consommateurs de demain, et qu’il est important de les sensibiliser dès le plus jeune âge au gaspillage alimentaire. 

15 501 cafés, restaurants, supermarchés, boulangers, hôtels...

Enfin, parce que nous rêvons d’un monde sans gaspillage alimentaire, nous venons de lancer l’application aux États-Unis, dans un premier temps dans les villes de New York et Boston, pour sensibiliser les Américains et leur donner les clés pour s’engager ! 

Il nous reste encore tant à construire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *