Méthane et agriculture: le guide complet !

Les enjeux environnementaux actuels poussent les organisations de tous les secteurs à trouver des alternatives écologiques pour répondre à leurs besoins énergétiques Dans le secteur de l’agriculture, c’est l’exploitation du méthane qui est aujourd’hui au centre de l’attention. Nous allons voir dans cet article ce qu’est la méthanisation agricole et comment fonctionne ce processus innovant. 

Quel est le lien entre méthane et agriculture ? 

De fortes émissions de méthane dans le secteur agricole

L’agriculture est l’une des principales sources des émissions de méthane en France et dans le monde. La fermentation des bactéries présentes dans les déchets organiques, déjections animales et résidus de récolte donnent en effet lieu à une forte production de méthane. Lorsque cette fermentation est effectuée à l’air libre, elle libère du méthane sous forme de gaz à effet de serre qui participe au réchauffement climatique. Toutefois, en l’absence d’oxygène, le digestat issu de la décomposition des minéraux peut être utilisé pour produire une énergie renouvelable : le biogaz. Ce processus est appelé méthanisation agricole et vise à se développer davantage au cours des prochaines années.

Transformer le méthane en biogaz grâce à la méthanisation agricole

La méthanisation agricole consiste à stocker quotidiennement les matières organiques provenant de l’exploitation agricole dans un digesteur. Maintenu à une température allant de 20° à 60° ce digesteur a ensuite pour rôle de fermenter les déchets à une vitesse accélérée afin de produire du biogaz. Cette énergie renouvelable peut ensuite être exploitée de nombreuses manières. Le biogaz est notamment utilisé pour la production de chaleur, la production d’électricité, la production de carburant ou encore la cogénération. Par ailleurs, les déchets qui n’ont pas été digérés par les bactéries peuvent également être récupérés et servir d’engrais agricole après un traitement adapté.

Les avantages écologiques et économiques du biogaz

La méthanisation agricole permet de valoriser des déchets organiques qui, en plus d’être encombrants, ont un effet néfaste sur l’environnement lorsqu’ils sont produits en grande quantité. La transformation du méthane en biogaz offre ainsi la possibilité de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en produisant une énergie renouvelable exploitable sous forme d’électricité, de gaz propane ou de carburant. Ce processus est avantageux pour l’agriculteur grâce à une rentabilisation accrue de ses ressources, mais aussi à l’échelle nationale de par l’aspect écologique de la démarche. La méthanisation agricole favorise l’autonomie énergétique dans le but d’atteindre l’objectif neutralité carbone d’ici 2050.

Comment mettre en place un dispositif de méthanisation agricole ?

Les principaux éléments d’installation 

Bien que très avantageux, les systèmes de méthanisation agricole nécessitent une installation assez complexe. Elles doivent notamment intégrer :

  • un digesteur qui prend en charge le processus de fermentation des matières organiques ;
  • une pré-fosse qui permet de collecter les matières organiques pour alimenter le digesteur ;
  • une turbine de cogénération permettant de produire de l’électricité et de la chaleur via la combustion du biogaz ;
  • un local technique au sein duquel doit être située la console de pilotage ainsi que les différents compteurs d’énergie ;
  • un post-digesteur pour le stockage du digestat avant valorisation agronomique.

Les moyens de rentabilisation pour l’agriculteur

L’installation d’un système de méthanisation agricole peut être intéressant pour les structures d’élevage et cultures de taille moyenne ou grande. Il est en effet nécessaire d’alimenter le digesteur avec plusieurs tonnes de matières organiques par jour pour que la démarche soit rentable. Si tel est le cas, plusieurs moyens de rentabilisation sont possibles. L’agriculteur peut dans un premier temps opter pour l’autoconsommation en utilisant la production de biogaz pour alimenter ses équipements et économiser de l’énergie. Sinon, il est également possible de vendre l’énergie produite à un tiers comme un distributeur d’électricité ou un fournisseur de gaz propane.

Le coût de l’installation et aides financières disponibles

L’installation d’un dispositif de méthanisation implique un investissement conséquent. Le prix peut énormément varier selon la capacité de production, mais s’élève souvent à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Il est donc important de s’assurer au préalable de la pertinence du projet via des études de faisabilité. Sachez toutefois que ce type d’installation est aujourd’hui très encouragé par l’Etat avec des accompagnements financiers pouvant couvrir une grande partie de l’investissement. Ces aides sont généralement proposées à l’échelle locale et varient donc d’une région à une autre. Grâce à ce type d’ accompagnement, les agriculteurs peuvent rapidement rentabiliser leur projet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.