Coupe de bois : quel matériel utiliser ?

Les principaux travaux autour de la coupe de bois

La coupe de bois recouvre différents types de travaux, entre autres :

–        L’abattage d’un arbre malade, infesté de ravageurs nuisibles (ex : chenilles processionnaires) ou mort.

–        L’élagage, qui consiste en la suppression des branches vivantes ou mortes et des petits bourgeons, à la faveur du développement du tronc (et donc de sa qualité).

–        La taille, qui vise plutôt à donner une forme à l’arbre et à maîtriser sa hauteur.

–        Le débitage en rondins ou bûches, afin de le valoriser notamment en bois de chauffage.

–        Le fendage du bois, pour faciliter le stockage et favoriser le séchage.

En cas de doute, mieux vaut faire appel à un technicien forestier. L’objectif : déterminer les chantiers à engager sur les arbres de l’exploitation.

Gros bûcheronnage : quelle tronçonneuse choisir ?

Les tronçonneuses peuvent surtout servir à l’abattage des arbres, l’élagage et le débitage. Il existe plusieurs types :

–        Les tronçonneuses électriques, à brancher sur une prise secteur. Cela nécessite d’avoir une ou plusieurs rallonges, ou un groupe électrogène à proximité.

–        Les tronçonneuses à batterie, qui demandent un peu d’anticipation pour la charge.

–        Les tronçonneuses thermiques, qui fonctionnent avec de l’essence. Elles sont davantage adaptées à un usage régulier et intensif.

Et pour les petits travaux de coupe de bois ?

Pour ce type de travaux, des outils manuels et de taille sont disponibles.

La hache peut servir à l’abattage des arbres mais l’opération va demander plus de temps et d’efforts qu’avec une tronçonneuse. La scie à main est plus adaptée pour les coupes ponctuelles de bois tendre et vert.

Pour les branches plus petites et les rameaux, les possibilités sont multiples : élagueuse, sécateur, coupe-branche, serpette… Sur certains de ces outils, l’option télescopique est à envisager pour plus de praticité lors des interventions en hauteur.

Le recours à un broyeur/déchiqueteur va permettre de réduire le volume des déchets et éventuellement de les utiliser en compost ou en paillage.

Comment débiter le bois après la coupe ?

Après avoir réalisé des bûches à la bonne taille avec une tronçonneuse, plusieurs outils permettent de les fendre. Plutôt qu’une hache, mieux vaut préférer l’utilisation d’un merlin, qui associe les effets d’une hache et d’une masse. Autre option : une simple masse, avec un coin à fendre. Pour les gros chantiers, il existe également des fendeuses professionnelles électriques. Elles apportent du confort pour l’opérateur et de la rapidité de travail.

Le bois doit être rangé à l’abri, par exemple dans un range-bûche stocké dans un hangar. À savoir qu’il faut laisser sécher le bois au moins un an après la coupe pour une utilisation en chauffage.

Respecter les règles de sécurité

Lors de la coupe de bois, il est nécessaire de respecter les règles de sécurité autour du chantier, notamment en prévision de chute d’arbres. Il est également recommandé d’utiliser des équipements de protection : vêtements entièrement couvrants, chaussures de sécurité, casque, lunettes et gants de travail. Attention également aux oreilles, des bouchons ou un casque spécifique peuvent être utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *